Présentation de PSU-GVLG - NMR


Qui sommes nous ?

Les membres de l'Association des Professionnels Libéraux de Santé de Gennevilliers et Villeneuve la Garenne (créée en 1981) ont toujours eu la volonté de développer le travail pluriprofessionnel et la communication avec les patients.
Cela les a conduit à participer à la création des réseaux de santé ARèS92 et Agékanonix.

Avec l'arrivée du projet des eNMR, une partie de ses membres a choisi de renforcer sa coopération, avec l'intention de créer un pôle de santé.
16 médecins généralistes, 5 pharmaciens, 4 infirmiers, 3 orthophonistes,
1 biologiste, 1 kinésithérapeute, 1 pédiatre, 1 pédicure podologue, 1 préparateur en pharmacie, 1 psychanalyste et 1 psychologue clinicienne en faisaient parti en 2011.
La pérennisation des NMR en février 2015, et la mise en place d'une grille d'évaluation et de financement plus stricte confirme le Pôle dans sa direction mais l’obligera à une refonte structurelle.
En septembre 2015, le PSU-GVLG fort de 57 membres, entame une phase de transition, la construction de quatre "maisons de santé pluriperofessionnelle".
En septembre 2017 le pôle de santé compte 69 membres, quatre maisons de santé labellisé par l'ARS Île de France.


Pourquoi les eNMR - expérimentation des Nouveaux Modes de Rémunération

Avec l'arrivée des eNMR, ce qui nous a séduit était la possibilité de développer des travaux de réflexion et d'audit sur nos pratiques, bien au delà du payement à la performance (il aurait fallu pour cela qu'elle soit quantifiable).

Les objectifs des eNMR :
  • une meilleure organisation des soins de 1er recours,
  • une meilleure collaboration entre professionnels optimisant les interventions de chacun, notamment dans le cas des maladies chroniques,
  • le développement de pratiques innovantes et de services aux patients : information, prévention, orientation des patients dans le système de soins y compris hospitalier, collaboration avec les réseaux de santé locaux, sécurité et veille sanitaire...
  • pour finalement rendre le métier des professionnels de santé de premier recours plus attractif et garantir, à terme, la continuité du maillage territorial des soins de 1er recours.

La présentation de la FFMPS (Fédération Française des Maisons et Pôles de Santé) sur le sujet : http://www.ffmps.fr/index.php/vous-exercez-en-mds/experience-des-nouveaux-modes-de-remuneration

Appel à projet de l'ARS

Dans le cadre d'un exercice pluriprofessionnel de premier reccours, l'ARS proposait d'expérimenter deux modules : les missions coordonnées et l'éducation thérapeutique. (Notre pôle a choisi le premier module)

Trois types d'objectifs évalués sont fixés pour ce module : qualité des pratiques, coordination et continuité des soins, et efficience.

La description officielle de l'ARS : http://www.ars.sante.fr/Nouveaux-modes-de-remuneration.101542.0.html


Les objectifs quantifiés eNMR

Certains objectifs ont été fixés par les ARS, les participants devaient en choisir au moins 13. En gras, les objectifs choisis par notre pôle de santé

Objectifs de qualité des pratiques

Dépistage des cancers du sein et du colon, Lutte contre l'hypertensionPrise en charge des diabétiquesPrévention de l’obésitéPrévention du risque cardiovasculaire, Dépistage Alzheimer, Accompagnement Alzheimer, Prescription par les paramédicaux, Lombalgies chroniques.

Objectifs de coordination et de continuité des soins

Continuité des soins : Dossier de patient communContinuité des soins pendant et / ou en dehors des heures de fonctionnement du siteCoordination des soins avec une structure extérieure (médicaux (HAD, SAU...), sociaux (réseaux, SSIAD...), santé mentale)
Partage d’information : Espace de travail informatique commun, Réunion de concertation
Organisation des pratiques : Protocoles de soins 

Objectifs d’efficience

Tous obligatoires
Bon usage des médicaments génériques (antibiotiques, antihypertenseurs, statines)Diminution du recours à l’hospitalisationBon usage des transports sanitaires

Notre projet

Nos objectifs sont de plusieurs ordres :

Groupes de travail

Mettre en place des petits groupes de travail pluriprofessionnels thématiques, qui aient le temps de réfléchir aux besoins locaux.
Après un premier temps de réflexion, les professionnels proposent des actions à mettre en place, qu'ils présentent ensuite à l'ensemble de l'équipe médicale.

Les thèmes sont :
  • Hypertension artérielle
  • Maternité et paternité
  • Transports sanitaires
  • Prévention
  • Diabète
  • Prescriptions
  • Télédermatologie
  • Echanges électroniques
  • Annuaire des professionnels médicaux
  • Continuité des soins
  • Réunions institutionnelles
  • Accès aux soins
  • Hospitalisations
  • Planning familial
  • Hospitalisations
  • Anticoagulants
  • Coordination infirmiers-pharmaciens


Les travaux sont présentés à tous les membres du pôle lors de grandes réunions pluriprofessionnelles.

Audit de pratiques

Dans le cadre des eNMR, de nombreuses thèses de médecine générale ont été lancées. Leur objectif est de mieux connaître sa patientèle.
Les thèses réalisées :
  • HTA et automesure
  • Hémoccult
  • HbA1c
  • Indicateurs de prévention
  • Oubli de pilule
  • Hospitalisations programmées
  • Réseau informel du médecin généraliste

Les thèses en cours :

  • Hta et automesure : second volet, prescription du pharmacien
  • Les relations entres les professionnels de santé sur le territoire de Gennevilliers et Villeneuve la Garenne
  • La déprescription médicamenteuse en ville, poursuite d'un trvail initié dans un des cabinet du Pôle.

Le travail d'audit à partir des données des dossiers médicaux permet une analyse beaucoup plus fine des processus de soins, et sont mieux compris et acceptés par les médecins pour adapter leurs pratiques.

Groupes de pairs

Des réunions de médecins généralistes sont mises en place tous les 1 à 2 mois. Les MG peuvent échanger sur leurs pratiques, faire des études de cas, ou soulever des problématiques qui les concernent. Cette activité est désormai gérée par l'Association des Professionnels de Santé de Gennevilliers et Villeneuve-la-Garenne (APLSG) qui a obtenue une habilitation DPC.

Coordination

Des actions de coordination sont mises en place : 
  • Avec les réseaux de santé locaux, évidemment, qui sont nos premiers partenaires. De nombreux projets ont ainsi été conçus et réalisés avec eux.
  • Avec d'autres membres eNMR : un groupe de participants universitaires a été mis en place, ainsi qu'une réflexion régionale avec les expérimentateurs NMR d'IdF
  • Avec les association est organisme coordonnant les action des Pôles et Maisons de santé, comme la FémasIF en Ile de France et la FFMPS au niveau national.
  • Des contacts ont été pris avec : 
    • le SROS (Schéma Régional d'Orientation des Soins)
    • le CMP de Gennevilliers.
  • 2012 à également été une année de fort travail de coordination avec les EHPAD de Gennevilliers.

Évaluation des sites

L'évaluation d'un site eNMR est un processus délicat. Rien que sur les objectifs quantifiés préalablement définis, les choses ne sont pas totalement au point. Certaines informations sont fournies par l'assurance maladie, d'autres par les sites eux même.

L'évaluation 2011 a été reportée à 2012 par l'ARS vu la complexité technique, et deux objectifs ont été retirés par l'ARS puisque l'assurance maladie ne pouvait fournir de données de qualité suffisantes sur ses indicateurs : le Taux de couverture du dépistage organisé du cancer du colon chez les patients de 50 à 74 ans et le Taux de patients de plus de 65 ans, hors primo prescription, vaccinés contre la grippe saisonnière par une IDE.

La principale difficulté provient de la difficulté de relever les données, que ce soit dans les bases de l'assurance maladie ou dans les différents logiciels médicaux des généralistes. Ensuite, harmoniser ces données d'un site à l'autre n'est pas évident (ni toujours possible)
Le recueil de données dans les dossiers médicaux, en plus du fait de noter précisément toutes les informations qui seront prévues par le protocole d'étude, représente un travail très lourd qui peut être mené dans le cadre d'une thèse en médecine générale. L'évolution des logiciels médicaux, s'ils sont bien remplis, permettra une automatisation de ces recueils.

Des demandes de rencontre avec les évaluateurs ont régulièrement été formulées par les expérimentateurs NMR, nous espérons qu'elles seront satisfaites en 2012.

Les différentes Maisons et Pôles de Santé Pluriprofessionnels participant aux eNMR en IdF se sont mises d'accord pour proposer leur propre évaluation qualitative selon une trame commune.

Historique de la mise en place des eNMR à Gennevilliers - Villeneuve la Garenne

L'idée de participer aux expérimentations des Nouveaux Modes de Rémunération a germé au printemps 2010 parmi des membres actifs de l'APLSG. Un projet a commencé à être formalisé pendant l'été.
L'idée de tester les NMR a alors été proposée à d'autres professionnels du secteur, et discutée pluriprofessionnellement.
Le projet a été déposé fin octobre 2010 auprès de l'ARS.

Nous avons appris que le projet devrait être accepté en janvier 2011. Nous avons débuté les travaux en mars 2011, et tenu notre assemblée générale le 28 avril 2011, où le comité de pilotage a été élu.
Les groupes de travail se sont réunis de manière intensive de mars à juin 2011. Les présentations pluri professionnelles ont débuté en mai 2011.

Depuis février 2015 les expérimentations sont terminées et les NMR (ex eMNR) sont désormais versées par la CPAM. Leurs versements sont encadrés par un règlement arbitral (RA), c'est le changement de tutelle, mais également le changement des modalités de versement de cette aide qui entérine la réflexion sur la création de maisons de santé pluriprofessionnelles universitaire (MSPU) au sein du PSU-GVLG. Cette réflexion se termine en septembre 2015 et sonne le lancement de quatre MSPU à raison de deux par commune.

Organigramme

Comité de pilotage

Les 69membres du pôle de santé ont élu un comité de pilotage lors de la dernière Assemblée Générale du Pôle en juin 2016 : 

  • Cogérants de la SISA :
      • Thierry MAZARS - Médecin généraliste à Villeneuve-la-Garenne
      • Michel NOUGAIREDE - Médecin généraliste à Gennevilliers


    Siégeant comme membres :
      • Pierre-Louis BERTHELIER - Pharmacien à Villeneuve-la-Garenne
      • Amal BOUBEKRI - Infirmière libérale à Villeneuve-la-Garenne
      • Philippe BOUSQUET - Médecin généraliste à Villeneuve-la-Garenne
      • Caroline CHALBOS - Orthophoniste à Villeneuve-la-Garenne
      • Sarah DIAGNE - Infirmière libérale à Villeneuve-la-Garenne
      • Gaële DURIEZ-MISE - Médecin généraliste à Gennevilliers
      • Jamila JAMIL - Médecin généraliste à Villeneuve-la-Garenne
      • Martine LALANDE - Médecin généraliste à Gennevilliers
      • Jérôme LEBEAU - Pharmacien à Villeneuve-la-Garenne
      • Nadja PILLON - Médecin généraliste à Gennevilliers


    Siégeant comme représentants des réseaux de santé partenaires :
      • Thierry BÉRENGER pour le réseau Perinat92nord
      • Christine CHANDEMERLE pour le Réseau 92 Nord

    Coordinateur

    Le PSU-GVLG emploie deux coordinateur à plein temps :
    • Le pôle a embauché en janvier 2011 un coordinateur aux 4/5 d'équivalent temps plein puis temps plein depuis 2013: Jean-Marie Nougairède. Ses missions sont :
      • Référent pour toute question concernant le pôle
      • Gestion administrative du Pôle
      • Organisation et gestion des réunions
      • Mise en place des systèmes de communication
      • Production des indicateurs de qualité des pratiques
      • Suivi des projets
      • Mise en place de certains projets techniques

    • En Septembre 2014, accueil un nouveau coordinateur à plein temps, Martin Mérindol. Ses missions sont : 
      • Référent pour toutes les question concernant les maisons de santé
      • Gestion administrative des MSP
      • Organisation et gestion des réunions
      • Suivi de projets et de groupes de travail